POLITIQUE

Et zut!

ET ZUT !

Euphorie certaine, les battements de cœur des supporters allaient au rythme du vacillement de jambes des joueurs. Le match Cameroun-Egypte a certes mobilisé la population camerounais entière, mais cette défaite de l’équipe tant aimée en a déçu plus d’un. Les tirs interceptés par le gardien des Pharaons d’Égypte et les tentatives répétées mais manquées de buts, mettaient les supporters dans tous leurs états. Le meilleur attaquant de la CAN semblait être oublié par ses coéquipiers sur le terrain, ce qui embêtait les supporters si bien qu’on entendait s’échapper des gorges nouées “Abouchouchou où es-tu”.
Ce qu’on craignait le plus arriva, le Cameroun se retrouve au tirs aux buts après les prolongations. La déception se lisait sur le visage des concitoyens connaissant leur point faible. C’est ainsi que le village de la CAN France club commençait à se vider avant même que les joueurs ne commencent à tirer. Premiers tirs aux buts réussis, quelques uns trouvaient encore le courage de rester assis à supporter leur équipe. Mais lorsque Moukoudi rate à son tour son tir, ça en était terminé pour les supporters, qui s’en allaient tous sachant déjà que l’on avait perdu. A l’extérieur du village de la CAN, des visages exprimant tristesse, rancœur, déception se lisaient. D’aucuns pleuraient pendant que d’autres trouvaient sujet à discussion en diffamant et maudissant de toutes leurs forces les nommés Moukoudi, Clinton Njie, y compris le coach, car selon eux, ce serait de la faute du coach cette défaite après un si beau match.

                      Vanilla KAMPOER

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fourteen − 7 =

Traduire »