POLITIQUE

APRÈS UNE PETITE DÉFAITE, LES LIONS INDOMPTABLES RECEVRONT LA MÉDAILLE DE BRONZE.

Au Complexe sportif d’Olembé de Yaoundé, Il est un peu plus de 17h lorsque l’équipe de Tabesimag s’y rend pour le match de la qualification en finale. L’atmosphère semblait plutôt festive, les supporters camerounais enthousiasmés, confiants, ils étaient certains la victoire des lions indomptables. C’est vrai que jusque là c’était un sans faute. Hélas, cette euphorie fut de courte durée, car en présentiel sur les gradins, les supporters étaient calmes, il ne faisaient aucun bruit, car le stress était à son apogée. Suspens, stress, critiques étaient les maîtres mots caractérisant l’humeur de la Chine populaire présente au stade. À l’issu des 120min sans aucun but des deux camps, on procédait aux tirs aux buts. Et là c’était le drame, tous le fans des lions savent que là se trouve leur tendon d’Achille. Le Cameroun fini par perdre après plusieurs buts manqués.
Pleurs, désespoirs, sentiment nostalgique ne cessaient. Les camerounais n’en revenaient pas de la défaite. Durant le match, la domination des lions indomptables était pourtant flagrante face aux pharaons ; Comment perdre ? D’aucuns allaient jusqu’à se déshabiller en rentrant, tellement ils n’étaient plus maîtres de leurs émotions. Le capitaine de l’équipe donnait même un interview où déplorait le manque d’esprit d’équipe de la part de ses coéquipiers. Propos qui a bien agité la toile, surtout lorsque Toko Ekambi le deuxième buteur de l’équipe s’inscrit en faux face aux propos d’Aboubakar Vincent.
Au lendemain de la défaite l’équipe Tabesimag se rend dans une Fan zone habituellement bondée, mais pas cette fois. Tous déçus de la défaite ils avaient annoncé ne plus être intéressés par la compétition.
Pourtant s’y déroulait le match de la dernière chance du Cameroun face au pays des hommes intègres le Burkina Faso. Mais après la deuxième mi-temps et la remontada des lions indomptables, l’euphorie refait surface chez les supporters. Et lorsque l’équipe qui leur a donné les sensations fortes tout au long de cette compétition remporte la troisième place, presque tous reviennent sur leurs propos qui maudissant l’équipe et son coach. Finalement, c’est quand même avec fierté que le Cameroun recevra sa médaille de bronze à l’occasion de la fermeture de l’événement.

Auteurs : Jess Tchome, Vanilla Kampoer, Njoh Vanal et Aboudi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 + 1 =

Traduire »