CULTURE, JEUNES, SPORT

A la découverte de legend arts

CAN 2022 et Legend Arts: Découvre l’art africains dans la présentation des poules et nations en compétition

Le 09 Janvier était le lancement le coup d’envoi de la coupe d’Afrique des Nations et pour cette 33eme édition, le Cameroun est à l’honneur. Après avoir attendu 49 ans depuis la dernière rencontre de la dénommée CAN dans son territoire, le Cameroun comptent bien saisir cette occasion pour montrer au monde qu’il reste une grande nation de football. Pour les Camerounais, il est donc clair que ce ne sera pas une compétition comme les autres. Ils sont très regardant de toutes les initiatives étatiques mises sur pied pour faire de cet évènement une réussite. Pour ce faire, ils sont devenus de véritables reporteurs des préparatifs de la CAN sur les réseaux sociaux. Ils passent tout au scribe, des finitions du stade Olembe jusqu’à la décoration des aéroports et sites spéciaux devant accueillir les étrangers, en passant par les statuts de lions toutes scrutés jusqu’au dernier poil, enfin pour ceux qui en ont. Les Camerounais sont donc très regardants, très critiques mais aussi très admiratifs des corrections qui y sont mené à leur demande. Au-delà de cela, ils ne manquent pas aux quotitions d’apporter des solutions ou des propositions pour faciliter une organisation et une communication optimum. De ces proposition et expressions patriotiques, l’équipe Tabesi a déniché un talent. Celui du jeune homme appelé Maldy Lone sur Facebook. C’est lui qui a donné une image à chaque équipe qui s’affrontera. Il publie ses créations sur sa page Facebook Legend Arts. Pour le moment, nous vous présentons ici en image les différends groupes, et les différentes équipes avec leurs noms de bataille.

LES POULES OU GROUPES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES EQUIPES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(crédit : https://www.facebook.com/legendart237/ sur Facebook)

 

Dolly Afoumba

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

seven + 7 =

Traduire »